C'est la question que nous avons soumise aux citoyens le Dimanche 26 janvier aux abords du marché de Vandoeuvre.

Notre équipe qui s'est étoffée renoue avec la démarche « Porteurs de Paroles » que nous avions initiée au printemps 2019. Il s'agit donc de la 3ème opération visant à interpeller les passants et recueillir leur réflexion sur une question qui se veut volontairement ouverte et où chacun s'exprime librement. Le but étant de transcrire leur parole sans filtre sur des cartons exposés aux autres passants qui peuvent ainsi réagir et exprimer d'autres idées. Nous sommes restés en place de 10h à 12h30 et de nombreux citoyens ont joué le jeu de cet exercice de démocratie directe sur la place publique.

Un stand installé sous un barnum gracieusement prêté par Solidaires a permis de poursuivre les échanges avec celles et ceux qui le souhaitaient et leur présenter nos tracts portant sur la Réforme des RETRAITES, sur le Référendum ADP (Aéroport de Paris) et sur l'Opération ARTICLE 3 (Référendum d'Initiative Citoyenne, RIC). Des boissons chaudes leur étaient offertes.

Nos amis Gilets Jaunes de Baccarat sont venus donner un coup de main. Fortement intéressés par la démarche, ils envisagent de mettre en place ce type d'opération dans leur commune. C'est ainsi que des ponts se créent entre les différents groupes GJ et que des actions communes peuvent voir le jour, que nous ne pourrions mettre en oeuvre sans cette coopération.



Cette fois-ci, nous avons voulu faire réagir sur la question principale « Faut-il vraiment perdre sa vie pour la gagner ? » et sur la question complémentaire « Selon vous, comment permettre à nos aînés d'avoir des revenus dignes ? ». Un thème en prise directe avec l'actualité sociale liée à la Réforme des Retraites rejetée par une majorité de nos concitoyens selon les récents sondages. En même temps ce n'est pas si éloigné de la question que nous avions proposée en juin dernier : « Pour moi, bien vivre, c’est… ».



Une véritable démocratie implique que chacun se sente légitime à se saisir des questions politiques. Elle nécessite également des espaces de discussions et de prise de décision collective. Nos opérations « Porteurs de Paroles » se veulent une première étape dans cette direction.

Depuis mi-décembre nous disposons chaque mercredi soir d'une salle à proximité du Vélodrome où nous tenons nos assemblées. Dans la continuité de ces opérations de libre expression sur la place publique, nous allons prochainement organiser dans cette salle des « Café-débats à thème ». Suivez-nous sur ce blog et/ou notre page Facebook !


La Parole des Citoyens



Au dimanche 23 février pour une nouvelle question sur la place ?