Ce dimanche 28 avril à Verdun, capitale de la PAIX, les gilets jaunes et les militants pour le climat étaient rassemblés pacifiquement pour un même combat, celui de la JUSTICE.

Nous étions 4 représentants de notre groupe "Nancy Porte Sud" à nous rendre à l'événement du Printemps du Changement à la base de loisirs du Pré l’Evêque à Verdun, malgré la pluie. Deux d'entre nous y allions avec notre gilet jaune bien sûr mais aussi notre casquette "Vert Jaune Nancy", un groupe qui a pour objet de tisser des ponts entre les Gilets Jaunes et les Mouvements pour le Climat.

Notre assemblée Nancy Porte Sud a participé à quelques unes des réunions de préparation de cet événement et n'est plus à convaincre ; nous sommes parfaitement conscients que la Justice sociale et la Justice climatique sont un seul et même combat qui passe par un renouveau de la Démocratie. Bien entendu il faut répondre en premier lieu à la détresse des plus touchés par le système mais "il ne suffit pas de mettre des sparadraps sur les plaies, il faut éradiquer les causes profondes de l'infection".

La journée à Verdun se voulait familiale et conviviale, elle le fut. Ni les nombreux points de contrôles de police aux alentours "votre permis de conduire; ouvrez votre coffre", ni la pluie n'ont eu raison de la bonne humeur des 150 participants (100 selon l'Est Républicain, 200 selon France 3 Lorraine). Monsieur le Maire de Verdun est venu nous rencontrer à midi dans un climat serein et plutôt compréhensif. Le pique-nique partagé déjà copieux était complété de denrées généreusement offertes par des commerçants soutenant le mouvement. Une piste de danse improvisée a permis à d'aucun de se réchauffer. Des stands étaient installés : jeux (sans écrans) pour les enfants, fabrication de badges, information Zéro Déchet, produits naturels, atelier de réalisation des rubans pour fleurir l'arbre de Verdun... Au moment de la lecture de l'appel au pied de l'arbre le ciel s'est éclairci et les pieds se sont réchauffés.

Merci à Didier qui a porté la voix de notre groupe Nancy Porte Sud au moment de cet appel solennel au changement par la convergence !








Les manifestations classiques, les marées jaunes rendent visibles le mouvement. Nécessaires sans aucun doute, même si on peut en regretter la violence dont nos dirigeants ont une bonne part de responsabilité, elles ne sont pour autant pas suffisantes. Ayons bien conscience que le peuple que nous sommes dispose du pouvoir, pour peu qu'il veuille s'en servir. Pouvoir immédiat de mettre un bon bulletin de vote même si notre démocratie représentative est bien malade ; pouvoir de transformer les institutions grâce à des ateliers constituants ; pouvoir de consommer en connaissance de cause (boycott multinationales, conso locale, monaie locale, zéro déchet, entraide et partage...) ; et pouvoir justement de construire des alternatives aux entreprises destructrices des hommes et de la planète.

Tout cela peut se traduire en actions de terrain pour les Gilets Jaunes : tout d'abord rencontrer la population pour échanger avec elle et lui faire prendre conscience de ces moyens d'action. C'est ce que nous faisons au niveau de notre groupe Nancy Porte Sud, et de plus en plus. Ensuite, certains d'entre nous travaillent sur une nouvelle constitution. D'autres sont investis dans des AMAP. Si certains ont le temps, qu'ils développent au sein des gilets jaunes d'autres systèmes de consommation alternatifs et solidaires. Cela ne parait rien, mais multiplié par des millions ... Nous avons le pouvoir ! Soyons la société que nous voulons. L'ancienne ne sera plus là dès que nous l'aurons quittée.


A lire sur ReporTerre : [À Verdun, Gilets jaunes et Marcheurs pour le climat : « Il ne faut plus réclamer le changement, il faut le provoquer »](https://reporterre.net/A-Verdun-Gilets-jaunes-et-Marcheurs-pour-le-climat-Il-ne-faut-plus-reclamer-le


« L'arbre - nous dit Pierrick de la Marche pour le Climat Metz - est un symbole. C'est des branches qui partent dans tous les sens mais qui pourtant sont toutes reliées entre elles par un tronc. Et peut-être le mouvement des Gilets Jaunes ça peut être une partie des branches, le mouvement Climat une autre partie des branches, les Jeunes pour le Climat une autre partie des branches, et peut-être même d'autres mouvements... Et on peut tous se retrouver autour d'un même tronc, aller tous là où on veut aller, mais construire quelque chose en commun et faire grandir quelque chose en commun... C'est ça le symbole »

« Entre fin du monde et fin du mois, on ne choisit pas ! »